Posts Ă  l'affiche

🍂 Saveurs d’automne 🍂 - La diversitĂ© des produits du marchĂ© de gros


Les lĂ©gumes d’étĂ© comme les courgettes, aubergines, tomates, concombres, 
 sont encore prĂ©sents pour quelques semaines, mais ce sont bien les lĂ©gumes d’automne qui colorent le marchĂ© de gros en ce dĂ©but de mois d’octobre. Plusieurs produits locaux peuvent ĂȘtre mis en avant dans vos magasins pour rĂ©pondre aux attentes de consommateurs avertis, qui souhaitent consommer des lĂ©gumes de saison.


# CÎté fruits

On retrouve les produits de « grande consommation » comme les poires et les pommes, mais aussi des produits qui sont recherchĂ©s localement comme les coings et les chĂątaignes. Le raisin et la figue se terminent mais il est encore temps d’en profiter. Pour le kiwi, il faudra attendre mi Ă  fin novembre.




ZOOM SUR LA FIGUE : Figues de la variété Bourjassotte noire.



Dans les PyrĂ©nĂ©es-Orientales de plus en plus d’agriculteurs se consacrent Ă  la figue et le dĂ©partement est ainsi devenu le deuxiĂšme producteur de figue au niveau national, mĂȘme si il est encore «loin» derriĂšre le Var. Elles reprĂ©sentent une diversification dans des exploitations majoritairementspĂ©cialisĂ©es dans d’autres cultures.90 % de la production est de la figue violette produite de mi-aoĂ»t Ă  mi-novembre, de variĂ©té« Bourjassotte noire ». Les figues sont produites par une soixantaine de producteurs, sur plus de 60 ha cumulĂ©s.

Une dizaine de producteurs de figues apportent leur production sur le marché de gros.


Composition et bienfaits : (Sources : Aprifel)

  • Les acides phĂ©noliques (en particulier l’acide gallique et l’acide chlorogĂ©nique) et les flavonoĂŻdes (en particulier la rutine, la quercĂ©tine-3-O-rutinoside et l’épicatĂ©chine) sont les principaux types de composĂ©s phytochimiques trouvĂ©s dans les figues fraĂźches. Leurs niveaux sont fortement influencĂ©s par divers facteurs tels que la couleur, la partie et la maturitĂ© du fruit (Arvaniti, 2019).

  • Contenant des teneurs notables en mĂ©tabolites bioactifs tels que les flavonoĂŻdes, les acides phĂ©noliques, les tanins, les alcaloĂŻdes, les glycosides, les coumarines, les triterpĂ©noĂŻdes et les stĂ©rols, les espĂšces du genre Ficus prĂ©senteraient des propriĂ©tĂ©s antidiabĂ©tiques. En effet, ses composĂ©s bioactifs stimuleraient la sĂ©crĂ©tion d’insuline et, par la suite, rĂ©duiraient la glycĂ©mie (Deepa, 2018).

  • La capacitĂ© antioxydante des figues est fortement corrĂ©lĂ©e Ă  leur quantitĂ© de composĂ©s phĂ©noliques. Cela leur confĂšre des propriĂ©tĂ©s bĂ©nĂ©fiques pour la santĂ©, notamment des activitĂ©s antifongiques, anti-helminthiques et anti-carcinogĂšnes (Arvaniti, 2019).

  • Les figues auraient Ă©galement des effets antiprolifĂ©ratifs importants sur les cellules cancĂ©reuses colorectales et induiraient leur apoptose (Soltana, 2019).



# CÎté Légumes

Les lĂ©gumes « ratatouille » se terminent mais sont encore produits jusqu’aux premiers grands froids, et sont encore trĂšs demandĂ©s par les consommateurs : courgettes, aubergines, poivrons, concombres, tomates. Les nouveaux venus sont les choux (brocoli, romanesco, chou fleur, vert, 
), le fenouil, le cĂ©leri, la blette, les Ă©pinards, la roquette, les courges, les pommes de terre d’altitude, 



ZOOM SUR LES COURGES :


Les « emblĂ©matiques » de l’automne sont certainement les courges, en termes de consommation mais aussi de visuel et dĂ©coration associĂ©s Ă  la saison. Les courges, potirons et butternuts appartiennent Ă  la famille des cucurbitacĂ©es et au genre Cucurbita. Le genre Cucurbita regroupe de nombreuses espĂšces (Cucurbita moschata, Cucurbita maxima, Cucurbita pepo...) de fruits aux formes et saveurs variĂ©es.

En haut : potimarron, Ă  gauche butternut, Ă  droite pĂątisson Elles sont prĂ©sentent principalement chez les maraĂźchers diversifiĂ©s qui produisent et commercialisent localement une grande variĂ©tĂ© de produits. Les surfaces ont toutefois pris de l’ampleur ces derniĂšres annĂ©es avec le dĂ©veloppement de l’agriculture biologique, et avec des ventes rĂ©alisĂ©es Ă  l’échelle nationale. On estime la surface dĂ©partementale Ă  une cinquantaine d’hectares pour une trentaine de producteurs.

Une quinzaine de producteurs de courges apportent leur production sur le marché de gros.


Les variétés :

  • Courge MusquĂ©e de Provence (Cucurbita moschata) : les fruits sont cĂŽtelĂ©s beige Ă  orange d’un poids moyen de 4 Ă  6 kg.

  • Potiron rouge vif d’Etampes (Cucurbita maxima) : courge originaire de la ville d’Etampes dans l’Essonne, les fruits sont orangĂ©s rouge vif, d’un poids moyen de 8 Ă  10 kg.

(Consultez la fiche produit sur le site de l’Aprifel : description, composition, allĂ©gations)


  • Butternut (Cucurbita moschata) : les fruits, en forme de poire allongĂ©e ou de cacahuĂšte, sont de couleur beige et Ă  la chair orangĂ©e fondante. Ils sont d’un poids moyen de 600 g Ă  2 kg.

  • Potimarron (Cucurbita maxima) : les fruits de taille moyenne, de 1 Ă  1.5 kg, en forme de figue, sont de couleur orange vif, la chair du fruit est jaune crĂšme.

(Consultez la fiche produit sur le site de l’Aprifel : description, composition, allĂ©gations)


  • Courge spaghetti, Courge Longue de Nice et PĂątisson (Cucurbita pepo)

- Courge spaghetti : le fruit est de forme ovoĂŻde jaune, la chair est filandreuse ressemblant Ă  des spaghettis.

- Courge Longue de Nice : la courge est longue et fine, semblable Ă  une courgette.

- Pùtisson : courge de forme aplatie cÎtelée à la peau blanche, jaune ou orangée et à la chair blanche.

Retrouver les courges sur le catalogue du marché de gros de Perpignan.

Marché de gros Perpignan Méditerranée Métropole